Business

Le Bitcoin : la monnaie virtuelle qui valait 20 000

Pour la première fois de son histoire, le mercredi 16 décembre 2020, le Bitcoin a dépassé la barre symbolique des 20 000 dollars. Pourquoi cette hausse si soudaine, et surtout que représente réellement cette monnaie ?

Le Bitcoin pour les Nuls

C’est une révolution technologique, une bulle financière ou encore une escroquerie. Le Bitcoin peut revêtir tous les qualificatifs, mais conservera sa propension à agacer nos amis les banquiers.

Le Bitcoin (de l’anglais bit : unité d’information binaire et coin : pièce de monnaie), est une cryptomonnaie. Comme son nom l’indique, une monnaie cryptée et une monnaie qui n’est pas physique. Jusque là, c’est assez simple.

Le Bitcoin repose sur un réseau décentralisé d’ordinateurs qui vérifient les transactions entre deux parties, comme le feraient une banque ou une autorité centrale.

Accrochez-vous, les choses se gâtent un peu. La décentralisation implique que la monnaie n’est pas gérée par une personne ou une institution. Il s’agit en fait de l’ensemble du réseau qui gère les échanges. On appelle ce principe “le réseau de pair à pair”.

Chaque nouvelle opération entre deux personnes s’ajoute dans un registre infalsifiable et sécurisé : la blockchain. Ce dernier pourrait schématiquement se comparer à un énorme cahier des comptes. La chaîne de blocs est un répertoire public (mais les personnes sont anonymes) de toutes les transactions qui ont pu être effectuées sur le réseau.

Vous suivez toujours ? À partir du moment où le processus d’achat d’un Bitcoin est enclenché, on vérifie la clé. Entendons-nous bien, on ne parle pas des clés de chez vous, ni de celles du bureau. La clé, c’est en fait l’identification du Bitcoin, formée de chiffres et de lettres à caractère unique.

Chacun a sa clé. Au moment de faire la transaction, il suffit de la montrer pour qu’elle soit validée par le réseau. Il s’agit de la seule manière de prouver que vous en êtes le propriétaire.

Qui valide quoi ?

C’est là que les choses deviennent intéressantes. Ce sont des ordinateurs qui valident la transaction. Ces ordinateurs seront rémunérés en prenant une toute petite partie de ta transaction. À noter : les frais sont beaucoup, beaucoup moins chers que dans les banques traditionnelles. En effet, celles-ci ci emploient des personnes physiques qui font exploser les frais de gestion.

Une ressource limitée

Il faut savoir que le Bitcoin est limité. Il est estimé aujourd’hui à 21 millions en circulation. Pour en créer de nouveaux, il faut des mineurs ! Restez concentrés, on y arrive.

Ces mineurs vont donc créer de nouveaux Bitcoins, grâce à des ordinateurs très performants et des calculs extrêmement complexes. Ainsi, à chaque transaction, les mineurs recevront une petite taxe en guise de rémunération. Ceci dit, ce genre d’opération nécessite beaucoup d’énergie, pour l’écologie, on repassera…

Le code du Bitcoin est accessible à tout le monde

Un élément plutôt chouette et pratique : tout un chacun peut accéder au code du Bitcoin et voir comment cela fonctionne. C’est donc un système en Open source. En clair, c’est comme si vous alliez dans les bureaux secrets de la Banque de France et observez comment la monnaie est fabriquée et gérée.

Que peut-on acheter avec les Bitcoins ? 

Le plus simple est d’effectuer des achats en ligne sur des sites qui acceptent les cryptomonnaies. La démocratisation de cette monnaie auprès des commerçants s’opère lentement mais sûrement. Il est également possible d’investir des Bitcoins dans des ICO, pour «Initial Coin Offerings».

Nous ne sommes pas vraiment sûrs de la valeur de la monnaie traditionnelle. Si certains préfèrent se réfugier dans une autre monnaie traditionnelle, parce que la valeur de la leur est à la baisse, d’autres préfèrent la cryptomonnaie. C’est une solution alternative dans les pays où la monnaie fluctue énormément.

À quelques encablures de la Silicon Valley, les crypto-monnaies et notamment le Bitcoin sont par exemple acceptées comme moyen de paiement par de nombreux hôtels et restaurants et de multiples commerces de proximité.

Ce n’est pas tout. Avec les Bitcoins, vous pouvez acheter de la drogue, des armes, et investir dans le BlackMarket… Choses que les médias s’empressent de relayer.

Pourquoi la monnaie s’envole

La valorisation fulgurante s’explique en partie par l’appui d’acteurs traditionnels du paiement. Le 21 octobre, le géant des paiements en ligne Paypal annonçait son intention de lancer un service d’achat, de vente et de paiement par cryptomonnaies. Quelques jours auparavant, un autre géant américain du paiement indiquait avoir acheté pas moins de 4709 bitcoins, équivalent à l’époque de 50 millions de dollars.

On terminera cet article sur la vive recommandation d’un entrepreneur du Bitcoin qui ne cesse de nous partager ses astuces pour sécuriser son portefeuilles et rentabiliser sa stratègie : Hasheur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s